L'endroit où les recruteurs se rassemblent

5 étapes pour un abattage d’arbres réussi

Actualités 208
5 étapes pour un abattage d’arbres

L’abattage d’un arbre est une opération délicate qui nécessite de la préparation, du matériel adapté et des précautions de sécurité. Il ne suffit pas de scier le tronc à la base et d’attendre que l’arbre tombe. Il faut tenir compte de plusieurs facteurs, tels que la direction de chute, les obstacles éventuels, la forme et le poids de l’arbre, etc. Voici cinq étapes à suivre pour réussir l’abattage d’un arbre en toute sécurité.

1. Planifier l’abattage

La première chose à faire avant de couper un arbre, c’est de s’assurer que vous avez le droit de le faire. Vous devez demander l’autorisation à la mairie ou au propriétaire du terrain, selon les cas. Vous devez aussi connaître les caractéristiques de l’arbre que vous voulez abattre : son espèce, sa hauteur, son diamètre, son état de santé, etc. Ces informations vous aideront à choisir la direction de chute la plus adaptée.

Ensuite, vous devez dégager la zone autour de l’arbre et prévoir un chemin de repli pour vous éloigner rapidement après la coupe. Enfin, vous devez vérifier que vous avez tout le matériel nécessaire : tronçonneuse, casque, gants, lunettes, chaussures de sécurité, corde, coin, etc. Si vous n’êtes pas sûr de vous, faites appel à un professionnel de l’abattage d’arbres à Granby.

2. Faire l’entaille d’abattage

L’entaille d’abattage est la première coupe que vous faites sur le tronc de l’arbre, du côté où vous voulez qu’il tombe. Elle sert à orienter la chute et à réguler la vitesse. L’entaille d’abattage doit être horizontale ou légèrement inclinée vers le bas, et représenter environ le quart du diamètre du tronc. Elle doit être située à une hauteur confortable pour la coupe, et à une distance suffisante du sol pour éviter les rebonds.

3. Faire la coupe de dégagement

La coupe de dégagement est la deuxième coupe que vous faites sur le tronc de l’arbre, du côté opposé à l’entaille d’abattage. Elle sert à libérer l’arbre et à déclencher sa chute.

La coupe de dégagement doit être horizontale ou légèrement inclinée vers le haut, et se situer légèrement au-dessus du point le plus bas de l’entaille d’abattage. Elle doit s’arrêter avant de rejoindre l’entaille d’abattage, pour laisser un morceau de bois appelé charnière, qui maintient l’arbre en équilibre jusqu’à la chute.

4. Insérer le coin

Le coin est un outil en forme de triangle que vous insérez dans la coupe de dégagement, pour aider l’arbre à basculer du côté de l’entaille d’abattage. Vous devez utiliser un coin en plastique ou en aluminium, pour éviter d’abîmer la chaîne de la tronçonneuse.

Vous devez insérer le coin dès que la coupe de dégagement est suffisamment avancée, et le frapper avec un marteau ou une masse, en faisant attention à ne pas vous blesser. Le coin permet de créer une pression sur la charnière, qui finit par céder et entraîner la chute de l’arbre.

5. Se mettre à l’abri

Une fois que l’arbre commence à tomber, vous devez vous mettre à l’abri le plus vite possible, en vous éloignant de la zone de chute et en vous plaçant derrière un obstacle solide, comme un autre arbre ou un rocher. Vous devez rester attentif aux éventuels dangers à l’exemple des branches qui peuvent se casser, des rebonds de l’arbre ou des chutes de pierres. Vous devez attendre que l’arbre soit complètement au sol et que tout soit stabilisé, avant de revenir sur les lieux pour ébrancher et tronçonner l’arbre.

Tout droits réservé INGEUS FRANCE